Menu de navigation

Une seconde vie au « Ti Train Lontan »

Une seconde vie au « Ti Train Lontan »

S’il n’est pas encore sur les rails, le ti train lontan s’est vu offrir un coup de jeune grâce aux travaux de restauration d’élèves du collège Jean Albany de la Possession. Un car courant d’air a également bénéficié de leur savoir-faire.

«  Un jour, en voyant le Ti Train lontan passer, ils pourront dire à leurs enfants regardez, j’ai participé à ça ! »  explique M. Prod’homme.

Ce professeur de carrosserie en Lycée enseignant en Segpa mène depuis septembre un projet de rénovation  de Ti Train Lontan et d’un car courant d’air avec ses élèves de la segpa du collège Jean Albany La Possession.

De l’importance des associations,

Le professeur y voit deux grands objectifs :

Le premier, permettre aux élèves de maîtriser les gestes et techniques professionnels, en dehors des ateliers de l’établissement. «Dans l’atelier  du collège, ils s’entraînent surtout. Là, c’est surtout du concret, avec des réalisations qui ont une vraie durée de vie». 

Le second, leur faire découvrir le tissu associatif. « Je souhaitais qu’ils voient qu’on peut travailler gratuitement pour de bonnes causes, que les associations sont très importantes, poursuit-il. C’est aussi un moyen de former ces futurs citoyens ».

A raison d’une matinée par semaine, les deux groupes de huit élèves se rendent à la Grande Chaloupe.  Au programme : ponçage, masticage, soudure, etc. sur locomotive du Ti Train qui n’avait pas été rénovée depuis 10 ans. Stockée dans un tunnel, la loco s’abimait au fil des ans. Les élèves de la segpa lui ont ainsi offert une seconde vie. Une deuxième locomotive, récemment taguée, sera elle repeinte. Les élèves sont encadrés par deux enseignants, M. Prod’homme pour tout ce qui touche à la carrosserie, et M. Ouahnich pour la partie bois. Le projet arrive bientôt à son terme puisqu’il ne reste aux élèves que quelques séances. Quant à la remise en circulation du Ti Train Lontan, celle-ci est encore suspendue à une dernière validation.  (Gaëlle Guillou du Quotidien des jeunes.)